Serial Négociateur

Apprenez à négocier, rapidement et gratuitement

Comment négocier quand on est timide ?

Comment négocier quand on est timide ?

Ah, la timidité...

Il est bien difficile de s'en débarrasser.

Elle n'offre que des inconvénients, en faisant de toute prise de parole, une montagne.

L'ex timide que je suis va toutefois vous livrer quelques conseils afin que cette peur s'atténue au moment d'ouvrir les négociations.

Bien sûr, le plus simple serait de vous dire d'aller lire des livres, ou de prendre rendez-vous chez un psychologie.

Mais d'autres approches sont possibles.

La plus simple à mettre en œuvre, c'est de vous faire violence.

Bien sûr, vous avez du lire ou entendre cela plein de fois...

Suivant votre degré de timidité, les conseils de cet article seront plus ou moins difficiles à mettre en œuvre. Quoi qu'il en soit : la finalité est la même : vous permettre d'aller de l'avant.

En réussissant cela, vous avancerez dans votre vie, et c'est bien cela le plus important.

Avouez...

Vous vous êtes déjà retrouvé(e) dans une situation d'achat, avec un prix qui vous paraît au delà de la somme que étiez prêt(e) à y investir...

Mais la timidité a tué tout élan de négociation...

Vous vous êtes senti démuni(e) et vous vous êtes promis que cela n'arriverait plus.

J'ai la solution.

Pourquoi est-on timide ?

Avant d'aller plus loin, il est indispensable d'aborder brièvement la base du problème.

C'est vrai après tout.

Vous n'avez pas choisi d'être timide ?

Alors, ça vient d'où ?

Déjà, il existe plusieurs formes de timidité, et certaines situations qui paraissent insurmontables à un timide ne le seront pas pour un autre.

C'est comme ça, il faut faire avec.

Généralement, c'est durant l'enfance qu'elle apparaît. Les causes peuvent être multiples mais elle n'est pas héréditaire !

Un événement peut la déclencher et fragiliser la personne, lui faisant perdre confiance et lui rendant les prises de parole en public, difficiles.

Est-il tout de même possible de négocier quand on est timide ?

La réponse est oui.

Et voici mes astuces !

Vous pouvez le faire

La première chose, c'est de renforcer votre confiance.

N'ayez pas honte de vous, ni de ce que vous faîtes.

Vous valez au moins autant que chaque autre individu autour de vous, vous n'avez donc à pas vous rabaisser.

Regardez-vous dans un miroir, dans les yeux, en vous répétant que vous êtes fier(e) de la personne que vous êtes, que vous n'avez pas à vous laisser submerger par votre timidité.

Surtout, que vous pouvez la vaincre parce que vous ne souhaitez pas qu'elle prenne encore plus longtemps l'ascendant sur votre vie.

La motivation et la plus profonde des convictions vous permettront de passer ce cap.

Je sais, ce n'est pas facile, mais il faut y croire, car ce n'est pas insurmontable.

Ce que vous voyez comme une montagne, n'est en fait qu'un mirage.

Imaginez ce que vous feriez si vous n'étiez pas timide et voyez si cela vaut le coup de passer au delà.

Concrètement...

Revenons à la négociation.

C'est exactement pareil.

Il faut que vous ayez conscience que vous pouvez entamer les négociations lors de votre prochain de voiture neuve, à l'ouverture d'un compte bancaire ou bien même pour gratter une remise sur vos patates au marché.

Vous en êtes capable, vous le savez au fond de vous.

Vous manquez de confiance en vous, mais vous souhaitez aller de l'avant.

Et cette énergie, vous allez l'utiliser pour passer ce cap !

La confrontation, ce mur insurmontable

Quand on est timide, il est souvent difficile de regarder une personne droit dans les yeux.

Quand on négocie, c'est pourtant un aspect important.

Négocier, c'est un "combat" oral dans le but de défendre ses intérêts.

Tout comme les animaux dans la savane se fixent droits dans les pupilles, vous devez faire pareil pour convaincre.

Il n'est pas possible d'arriver à ses fins quand on a le regard fuyant.

Mais pour vaincre, cela, j'ai une astuce !

Vous n'aurez pas à regarder votre interlocuteur dans les yeux. Pourtant, ce dernier en aura l'impression.

Magique, non ?

Il vous suffit tout simplement de le regarder... entre les deux yeux !

Ce dernier aura ainsi l'impression que vous le regardez, mais vous, de votre côté, vous n'aurez pas ce sentiment d'oppression et vous pourrez plus facilement avancer.

Une fois ce cap passé, les négociations pourront se dérouler bien plus facilement.

Vous n'aurez qu'à parcourir les différents articles de ce blog, afin de progresser à votre rythme.

💡 Petit conseil : en suivant ces conseils, vous gagnerez confiance en vous, et vous avancerez à pas de géant. Faîtes-moi confiance !

 


J'ai répertorié les 10 commandements
du négociateur, cela vous aidera !

Que faire si rien ne sort de ma bouche ?

Vous avez fait un bon travail de préparation...

Vous êtes motivé(e)...

Vous avez l'impression que cette fois, c'est la bonne. Que vous allez oser parler et négocier comme un chef...

Que votre timidité n'est déjà qu'un lointain souvenir...

Mais au moment de faire face à votre interlocuteur.... BAM !

Vous êtes comme paralysé(e)...

Désemparé(e)...

Rassurez-vous...

Au début c'est tout à fait normal.

C'est la raison pour laquelle, je vous conseillerais de d'abord négocier par téléphone.

Cela tombe bien, j'ai justement un article qui pourrait vous intéresser.

Non seulement c'est marrant, mais en plus vous aurez de la nourriture gratuite, pour vous récompenser après l'effort.

À partir du moment où vous serez à l'aise par téléphone, vous pourrez vous lancer réellement...

Pourquoi ne pas négocier à la fin du marché le prix de la botte de radis ?

Ce n'est pas très compliqué, vous n'avez rien de fondamental à y perdre, mais tout à gagner.

Inspirez un bon coup et lancez-vous.

Faîtes-vous confiance, vous en êtes capable.

Au fond de vous, vous le savez.

Pensez, parlez...

Durant le fil de la négociation, il faut que vous visualisiez vers où vous comptez emmener votre interlocuteur.

Que vous ne pensiez-plus à votre phobie de la parole, mais uniquement à votre objectif.

Concentrez-vous sur ce que vous voulez et non plus sur ce qui vous retient d'habitude.

Cela vous fera bizarre, au départ, et c'est normal. C'est une autre manière de procéder et les habitudes ne sont pas toujours simples à chambouler.

Mais cela vous fera du bien !

Le mot de la fin

Vaincre la timidité n'est pas une chose simple...

Il y a ceux qui se feront violence au quotidien et les autres qui auront besoin d'y aller plus progressivement.

Dans un cas comme dans l'autre, ce sont les résultats qui sont les plus importants.

Négocier en étant timide est plus compliqué mais aucunement insurmontable.

Vous pouvez y arriver, croyez en vous et laissez votre instinct vous guider.

Partager cet article

Commenter cet article