Serial Négociateur

Apprenez à négocier, rapidement et gratuitement

Peut-on négocier le prix de sa baguette de pain ?

Peut-on négocier le prix de sa baguette de pain ?

Acheter sa baguette de pain tous les jours, je vous l'accorde, cela représente un coût.

Sur une année, cela oscille généralement entre 250 et 600 € suivant le type de boulangerie.

Dans cet article, nous allons voir ensemble s'il est possible de négocier le prix de sa baguette de pain.

En interrogeant différentes personnes, je me suis rendu compte que c'était une pratique très peu répandue. Voire même méconnue...

Les gens auraient-ils honte de demander une ristourne à leur boulanger ? J'en ai bien l'impression...

Est-il incorrect de négocier ce type de bien ?

S'agit-il d'un sujet tabou ?

La question du tabou autour de la négociation du prix du pain semble bien réelle.

Bien décidé d'obtenir des réponses à mes questions, j'ai questionné 100 boulangers, qu'ils soient artisans ou non, afin de tenter d'analyser la problématique.

Fait surprenant : seulement trois ont accepté de répondre à mes questions et je les remercie grandement, bien qu'ils aient tenu à préserver leur anonymat.

Mais là encore : pourquoi aussi peu de réponses ?

J'ai posé quelques questions à chaque établissement. Les mêmes à chaque, afin d'obtenir des retours cohérents.

Peut-on vraiment négocier le prix de sa baguette de pain ?

Vous allez être surpris...

Peut-on négocier le prix de sa baguette ?

Généraliser à partir de trois réponses serait peut-être usurpé. Toutefois, ces non-réponses sont sûrement un gros "NON".

Quant aux trois boulangeries qui ont joué le jeu, la réponse est également négative.

Le prix d'une baguette de pain ne peut pas être négocié.

Là, vous me demanderez pourquoi, et c'est légitime.

Deux boulangeries ont développé la réponse : cela est du aux coûts grandissants des matières premières, avec des marges réduites.

Donc fatalement, une négociation de ne serait-ce que 5 centimes, réduit drastiquement les marges de manœuvre.

Continuons avec les autres questions !

Il manque 5 centimes à un client...

Vous vous apprêtez à aller acheter votre baguette...

Mince, il vous manque 5 centimes...
 

Si c'est un client habituel...

Sur ce point, les trois boulangeries seraient prêtes à faire un effort s'il s'agit d'un client régulier.

Toutefois, il faudra penser à régulariser l'argent lors du prochain passage.

Une boulangerie nous a confié ne pas demander son dû la fois suivante, afin de voir si le client le proposera de lui-même ! Cela conditionne un futur éventuel prêt pour la suite...
 

Si c'est un client occasionnel...

Là, c'est plus compliqué...

Les boulangeries sont unanimes, il faudra faire un large sourire, être très poli...

 


On tente de négocier les prix
au marché ? Suivez le guide !

Client fidèle, vous demandez une ristourne journalière

Vous venez tous les jours acheter votre pain à cette même boulangerie...

Alors pourquoi ne pas obtenir une petite ristourne sur votre baguette ?

Si le principe est cohérent, aucune des trois boulangeries n'accepterait cela.

En cause, toujours le coût de la matière première.

Il y a certainement aussi le fait que les boulangeries ont de nombreux clients fidèles et que les pertes de rentabilité pourraient rapidement devenir importantes si tout le monde demandait cela.

Chez les artisans, on ne négocie point !

Les boulangeries ayant répondu aux questions sont exclusivement des artisans, qui travaillent dur et qui ne sous-traitent pas la fabrication de leurs produits comme le font de grands groupes, tels que la Mie Caline.

Forcément, le coût est plus important lors de la fabrication des produits et cela se ressent parfois sur le prix de vente.

Négocier le prix de sa baguette de pain, ce n'est donc pas possible. Et même si cela l'était, nous ne pourrions que vous inciter à ne pas le faire.

Respectons le travail des artisans !

Quant aux grands groupes, ils n'ont pas souhaité donner suite à nos demandes d'interview. Dommage...

Partager cet article

Commenter cet article