Serial Négociateur

Apprenez à négocier, rapidement et gratuitement

Négocier avec une personne difficile : 5 astuces qui marchent !

Négocier avec une personne difficile : 5 astuces qui marchent !

La vie n'est décidément pas un long fleuve tranquille.

Parfois, vous devrez faire face à des personnes pas faciles.

Jamais contentes, grincheuses, méprisantes... Ces personnes, vous en avez déjà rencontré, c'est certain.

Il est d'ailleurs possible que vous soyez un jour confronté à elles dans le cadre d'une négociation.

Là, il faut s'y prendre différemment.

Bien sûr, tous les articles de ce blog restent valables avec les personnes difficiles !

Mais il vous faudra aller encore plus loin pour convaincre et parvenir à un accord, quel que soit la thématique dont la négociation interviendra.

D'ailleurs, vous avez certainement déjà vécu ce genre de situation...

Vous avez en face de vous une personne sans émotion, les bras croisées, à qui vous avez besoin d'obtenir une information ou autre...

Qu'il est déstabilisant d'être face à un mur, un roc, qui semble inébranlable...

Pourtant, négocier avec ces personnes peut être une nécessité, plus qu'un choix.

Donc, il faut parvenir à votre objectif.

Qu'il s'agisse de votre patron, d'un marchand de télévision ou bien de votre oncle, je vous livrerais ici mes conseils qui marchent pour négocier avec une personne difficile.

1. Sincérité & positivité

Bon, une personne difficile, c'est pas forcément par les émotions que vous parviendrez à ouvrir le dialogue.

La priorité pour vous, ce sera de débraquer la personne si elle l'est.

Observez sa gestuelle.

Si cette personne a les bras croisés, alors c'est plutôt mauvais signe.

Dans cas de figure, il vous faudra adoper une attitude la plus positive possible. Vantez les avantages de cette négociation, soyez souriant, parlez distinctement mais calmement.

À cela, ajoutez-y la plus grande sincérité possible.

Les personnes difficiles n'aiment généralement pas les non-dits, elles préfèrent que l'on aille droit au but. N'ayez pas peur de dire les choses telles qu'elles sont.

Ainsi des phrases telles que "concrètement, cela vous apporterait XXXX, et moi cela m'apporterait XXXX".

La sincérité, la positivité et le fait d'aller droit au but sont des bons moyens de débraquer la personne et d'avancer dans le dialogue.

Bien sûr, il y a des durs à cuire. Et ceux-là seront certainement plus difficiles à amadouer !

2. Le win-win : l'une des clés du succès

Il existe une multitude de personnes difficiles.

Je n'en ferai pas le listing dans cet article, cela serait à la fois trop long et certainement non exhaustif.

Cependant, de par mon expérience, j'ai pu constater que les personnes difficiles avaient souvent (disons parfois) un égo assez fort.

Pour elles, négocier, c'est parfois asseoir une forme de supériorité plus ou moins malsaine.

Pour entamer toute forme de négociation ou de marchandage, il faudra directement se poser d'égal à égal.

Par la suite, le win-win, ou gagnant-gagnant est indispensable.

Il faut montrer à votre interlocuteur ce que vous aurez à y gagner... Mais également (et surtout !) ce qui lui, aura à gagner.

Dans mes articles, j'aborde souvent cet aspect.

N'hésitez pas à l'appuyer davantage encore avec les personnes difficiles.

 


Négocier le prix d'une baguette de pain ?
Quoi ?! On peut ?

3. Allégez la conversation

Parlons plus légèrement maintenant...

Vous le savez très certainement, nous sommes tous plus ou moins différents au travail et en dehors du boulot.

Si la négociation doit avoir lieu dans un cadre professionnel, n'oubliez pas que l'ours hirsute en face de vous a certainement un côté nounours...

N'hésitez donc pas à faire des blagues de temps en temps, en évitant les blagues lourdes, les jeux de mots ringards et les thématiques liées au pipi-caca.

Vous pouvez également aborder les sujets d'intérêts et points communs. Si votre interlocuteur est réceptif, alors il peut s'agir d'une bonne approche pour casser la glace.

Mais attention à ne pas aller trop loin dans les familiarités !

N'oubliez pas que votre objectif est de faire aboutir une négociation.

4. Posez des questions

Poser des questions permet de montrer son intérêt.

Les personnes difficiles sont parfois exigeantes.

En vous intéressant à elles, vous pourrez certainement arriver plus rapidement à vos fins.

Mais évitez les questions qui engendreraient des répétitions !

5. Soyez prêts à faire des concessions

Les personnes difficiles refuseront parfois la moindre négociation...

Dans ce cas, vous n'aurez pas d'autres choix que d'être prêts à faire des négociations.

On ne gagne pas toujours, le principal sera de faire mieux la prochaine fois !

Le mot de la fin

Négocier, c'est aussi accepter de ne pas toujours arriver à atteindre son objectif. Les personnes les plus têtues vous rendront la tâche encore plus ardue. Dans ce cas, entrainez-vous encore et encore afin de perfectionner vos négociations. Soyez méthodique, organisé et en cas d'échec, analysez ce que vous avez bien fait et sur ce sur quoi, vous devrez vous améliorez. À vous de jouer mes petits négociateurs !

Partager cet article

Commenter cet article