Serial Négociateur

Apprenez à négocier, rapidement et gratuitement

Négocier ses aggios bancaires, c'est possible, c'est facile et rapide !

Négocier ses aggios bancaires, c'est possible, c'est facile et rapide !

L'anniversaire de votre tante Bénédicte (que vous détestez pourtant), un cadeau de naissance (pas le choix, vous êtes le parrain ou la marraine) ou encore la facture de votre cafetière achetée pendant les soldes...

Les dépenses peuvent vite monter et engendrer un phénomène que nous avons tous (ou presque) connu au moins une fois dans notre vie...

On les appelle "frais de découvert", "aggios" ou "frais de gestion" : ils désignent cependant la même chose.

Et comme vous le savez certainement, ils peuvent se cumuler.

Aïe.

Surtout que des frais de gestion continuent d'accroître le découvert... Et donc les frais de gestion.

Dîtes STOP !

Ce cercle infernal ne peut plus durer indéfiniment.

Je vais vous expliquer comment faire sauter ces frais, mais attention, n'en abusez pas !

Voyez plutôt cela comme une porte de sortie temporaire.

Des aggios très inégaux...

Chaque banque est libre dans l'attribution des frais bancaires liés au dépassement au découvert.

Ça, c'est un premier point !

Chaque dépassement de découvert (non autorisé) engendre des frais plus ou moins importants, les redoutés et redoutables aggios.

En moyenne en France, ils s'élèvent à 7,50 € par opération...

10 paiements hors découvert autorisé, BAM !

75 € seront à débourser.

75 € que vous n'avez (probablement) pas et qui vous seront facturés dès le mois prochain, prélevés sur votre compte bancaire, directement.

Quand vous êtes en train de négocier vos frais bancaires, posez directement la question à votre banquier, mieux vaut savoir à quoi s'attendre.

Car si vous êtes souvent ric-rac, c'est le cercle infernal assuré !

 


Tout peut se négocier à la banque,
je vous explique comment !

Peut-on négocier ses frais de découvert ?

Oui, c'est tout à fait possible !

Voici comment faire.

Dès que vous constatez qu'ils apparaissent sur votre compte, contactez votre banque et adressez-vous directement à votre conseiller.

Je vous conseille de vous déplacer, cela fait plus sérieux et témoigne de votre implication.

Expliquez que vous avez eu un dépassement de découvert et que vous souhaiteriez que les frais soient annulés.

Argumenter ?

Oui, bien sûr !

Si c'est la première fois...

Alors là, vous n'aurez aucune peine à faire annuler la sentence. Expliquez qu'il s'agit là d'un incident isolé, que vous avez fait une dépense par mégarde.

Voir même que vous n'avez pas regardé votre compte trois jours de suite et qu'un imprévu est survenu.

Soyez vous-même, jouez la franchise, c'est le mieux à faire.

Si vous êtes client(e) de longue date, voici un argument supplémentaire que vous pouvez exposer !

Rassurez-vous, tout se passera bien !

Si c'est souvent...

Si vous êtes régulièrement à découvert et que votre compte crie famine dès le 15 du mois, alors les négociations seront plus difficiles...

Comprenez votre banquier...

Une personne qui est souvent à découvert, il est difficile de lui faire vraiment confiance, c'est qu'il y a un soucis quelque part.

Pour tenter d'annuler ces frais, vous devrez convaincre votre conseiller que la situation ne va plus se reproduire par la suite.

Pour cela, il n'y a pas de secret, il vous faut une (ou plusieurs) entrées d'argent supplémentaires.

C'est le seul argument viable qui lui offrira la certitude que votre situation va s'améliorer.

Sans cela, vous obtiendrez peut-être gain de cause... Mais si vous êtes de nouveau à découvert quinze jours plus tard, vous perdrez la confiance de votre interlocuteur.

Et ça, c'est pas glop.

💡 Petit conseil : ne mentez, n'exagérez pas. Soyez vous-même. La franchise peut payer !

Les arguments qui font mouche

Si votre dossier ne joue pas en votre faveur et/ou si vous avez un banquier coriace, voici quelques arguments que vous pouvez utiliser pour négocier les aggios

• Demandez une réduction, pas forcément une suppression si pas d'issue possible

• Rappelez votre ancienneté dans la banque

• Si vous avez une assurance ou tout autre produit bancaire dans cet établissement, cela peut vous aider à négocier vos aggios

• Expliquez pourquoi vous avez eu ce découvert et ce que vous avez mis en place pour que la situation ne se reproduise pas

• Si c'est un coup dur qui vous a mis dans la situation, expliquez simplement. Votre banquier est un être humain, normalement doté de quelques sentiments !

• Si le remboursement des aggios n'est pas possible, demandez un plus grand découvert. Mais attention, cet argent doit être remboursé ! Il ne vous appartient pas !

• Si votre demande n'aboutit pas, faîtes-vous accompagner d'une association de consommateurs.

💡 Petit conseil : la loi n°2013-672 de juillet 2013 précise que tout dépassement de découvert ne peut être facturé plus de 8 € par opération, dans la limite de 80 € par mois. Si vous avez été facturé(e) au delà, rappelez cet article à votre banquier.

Partager cet article

Commenter cet article